jeudi 29 octobre 2009

Conférence sur la Fusion Froide à Rome

Du 5 au 9 octobre a eu lieu à Rome, la 15ème conférence internationale sur la fusion froide organisée par l'ENEA de Frascatti:

http://iccf15.frascati.enea.it/

Plus de 120 chercheurs se sont réunis pour échanger leurs connaissances sur cette science qui permettra peut être un jour de mettre en place une source d'énergie illimitée et propre à partir du deutérium contenu dans l'eau.

Cette découverte scientifique annoncée publiquement le 23 mars 1989 par les Professeurs Stan Pons de l'Université de l'Utah et Martin Fleischmann de l'Université de Southampton a été à l'origine d'une grande controverse. La très grande majorité de la communauté scientifique pense que ce phénomène n'existe pas, et que les observations sont erronées. Cependant plusieurs centaines de chercheurs continent à travailler depuis 20 ans sur ce phénomène anormal ayant des retombées scientifiques et industrielles capitales.

Prem Rawat à Mutzig

Le 18 juillet 2009, Prem Rawat a donné une conférence devant plus de mille personnes à Mutzig près de Strasbourg. Elle est maintenant visible sur internet à :

http://www.wopg.org/en/webcasts/latest-webcasts

Prem Rawat est un conférencier international qui parcours le monde depuis plus de 40 ans en faisant connaître son message de paix.

samedi 3 octobre 2009

Etudier-récompenser

"Six classes de trois lycées de l’Académie de Créteil expérimenteront un nouveau projet destiné à enrayer l’absentéisme scolaire frappant les établissements professionnels. S’ils respectent des objectifs d’assiduité et de réussite fixés en début d’année, les élèves se verront financer un projet commun décidé en concertation avec l’équipe éducative."

Cette annonce est déconcertante. Il est tout à fait compréhensible que les enseignants soient désemparés devant le niveau très élevé d'absentéisme dans certains lycées professionnels, et faire de l'expérimentation dans l'éducation nationale est une excellente idée. Néanmoins ce type de fonctionnement est dangereux, car on sépare artificiellement l'action de sa récompense. Il est vrai que cela n'a rien de nouveau, puisque la grande majorité des parents récompensent leurs enfants s'ils travaillent bien à l'école. En toute logique la récompense d'une action quelle quelle soit doit provenir de l'action elle-même. Peut être que notre éducation judéo-chrétienne y est pour quelque chose, puisque la charité est faite pour gagner sa place au paradis, alors que la charité devrait être faite pour elle-même.

Enseigner à nos enfants ce type de comportement va les conduire à une frustration permanente, car il n'y aura pas toujours des parents ou une académie pour les récompenser sans aucun rapport avec l'action faite.

Pour lutter contre l'absentéisme scolaire, il faudrait voir de plus près si le public concerné, c'est à dire les élèves suivent un enseignement qui leur corresponde vraiment. Peut être que ce que nous enseignons s'adresse à un élève idéal qui n'existe pas ou peu. C'est en fait une grande remise en cause qu'il est nécessaire de mettre en œuvre.