mercredi 24 mars 2010

Simulation et réalité

Il est frappant de remarquer que de plus en plus la télévision reconstitue des évènements dramatiques qui se sont produits et qui n'ont pas étés filmés. Ces images sont plus vraies que nature, et le téléspectateur a l'impression que c'est la réalité.

Dans un autre domaine, les scientifiques font de la simulation pour essayer de comprendre la réalité. Les images souvent animées nous montrent des atomes, des molécules d'une remarquable précision pouvant parfois nous faire rêver. De la même manière les climatologues font des projections qui nous montrent la planète telle qu'elle sera dans 50 ou 100 ans ou plus.

Les reconstitutions de la télévision sont relativement justes car inspirées de faits réels, mais comme dans toute fiction un scénario est utilisé qui mettra l'accent sur tel ou tel fait. Les images de synthèse des scientifiques sont de la même manière sujets aux hypothèses choisies, mais celles-ci ne sont pas souvent décrites en détail, et le résultat montré est complètement dépendant de ces hypothèses. Le modèle peut être très précis, mais complètement faux.

Méfions nous des simulations....

jeudi 4 mars 2010

Les français et le stress

Les français sont stressés, on s'en rend compte facilement. Dans la rue, en voiture, dans les queues aux caisses des supermarchés, au travail, les français sont stressés. La conséquence étant que les français détiennent le record du monde d'utilisation d'antidépresseurs.

Pourtant les français sont ceux qui sont les mieux protégés par un état protecteur, ils ont une des meilleures couverture sociale, et sont parmi ceux qui travaillent le moins, et ont en conséquence le plus de vacances. D'où vient ce paradoxe.

Les français travaillent moins, et doivent donc fournir la même production dans un temps plus court. Ce sont d'ailleurs eux qui ont la meilleure productivité horaire. La conséquence de cette diminution du temps de travail avec la même charge de travail est automatiquement une augmentation du stress. Par exemple avec les 35 heures, des temps de pause ont été supprimées, ce qui a éliminé des espaces de décompression.

Également, la France a à la fois le record du plus petit nombre de jour d'école, mais avec des journées très chargées. Récemment les écoles primaires sont passées de quatre jours et demi par semaine à quatre jours avec le même programme. Encore une fois ici aussi, le stress est mis sur les enfants, les enseignants et les parents.

La conclusion semble être que les français n'aiment pas travailler, et veulent s'en débarrasser le plus vite possible pour passer à leur activité favorite: les vacances. Ne serait il pas mieux d'apprécier à la fois son temps de travail, sans le considérer comme une punition, et son temps de loisir?