samedi 12 novembre 2011

Une nouvelle source d’énergie : la Fusion Froide ?

Le 14 janvier 2011 à Bologne deux scientifiques italiens on fait une démonstration publique d’un générateur fondé sur la « Fusion Froide ». Andrea Rossi et Sergio Focardi ont montré à un panel de scientifiques un nouveau type de réacteur l’ « E-cat » capable de produire jusqu’à 10 kW d’énergie thermique avec environ 400 Watts de chauffage du système. Plus récemment, ils ont démontré un générateur de 1MW qui a fonctionné pendant plus de cinq heures, sans aucune alimentation, et a fourni 470 kW pendant tout ce temps.

Cette aventure est la concrétisation de plus de 22 ans de recherches. Le 23 mars 1989, les professeurs Stan Pons de l’Université de l’Utah aux Etats-Unis et Martin Fleischmann de l’Université de Southampton en Grande-Bretagne avaient annoncé la découverte d’une nouvelle manière de produire de l’énergie nucléaire propre : la « Fusion Froide ». Ils avaient fait passer du courant électrique dans une cellule contenant deux électrodes, l’une en platine, et l’autre en palladium. Les deux électrodes plongeaient dans un électrolyte composé principalement d’eau lourde. Ils avaient remarqué qu’il se dégageait plus de chaleur que d’énergie électrique qui était appliquée. Cette découverte avait créé de grands remous dans la communauté scientifique. Après quelques semaines de tentatives diverses pour essayer de reproduire ces résultats, le sujet disparu de la science officielle sous les coups des expérimentateurs qui n’avaient pas réussi leurs expériences et des théoriciens qui ne pouvaient pas expliquer ces résultats contraires à leurs modèles classiques.

Depuis lors, une petite centaine de chercheurs de par le monde ont continué les recherches. Les résultats se sont améliorés au cours du temps. Il a été montré des dégagements de chaleur anormaux, des transmutations, la production d’hélium. Alors que la grande majorité des expériences ont été réalisées avec du palladium et de l’eau lourde, Rossi et Focardi ont utilisé un système différent, ils ont mis en contact de l’hydrogène gazeux ordinaire sous pression avec une poudre de nickel auquel était associé un catalyseur. Ce nouveau type de réacteur est un progrèsimportant dans l’utilisation de la fusion froide à des fins industrielles.

Les deux scientifiques ne donnent pas tous les détails de leur invention dont le brevet est en cours de dépôt. La théorie expliquant ces réactions n’existe pas encore. Néanmoins, les inventeurs disent que le nickel se transformerait en cuivre au cours de la réaction. Il se produirait également des rayons gamma qui s’arrêteraient une heure après l’arrêt du réacteur. À la suite de la démonstration du mois de janvier à Bologne, d’autres ont eu lieu, en particulier une, avec des scientifiques suédois qui ont confirmé les mesures de production de chaleur.

Si tout ce qui est annoncé se confirme, le monde va vivre très prochainement un très grand changement dans le domaine de la production d’énergie.

43 commentaires:

  1. Alors que tous les indices d`une tricherie se multiplient vous donnez plutot un avis favorable à l`égard de l`"E-cat" des italiens. De quelles informations disposez vous ?

    RépondreSupprimer
  2. Le couple nickel/hydrogène a déjà été étudié par Piantelli avec succès. Rossi dit qu'il y a production de rayons gammas qui s'arrêtent au bout d'une ou deux heures. Celani au cours de la démonstration du 14 janvier a mesuré effectivement de tels rayonnements. Rossi l'a empêché de faire un spectre, ce qui lui aurait permis d'avoir une idée du mécanisme.
    Il est probable que Rossi ait trouvé la bonne formule. La difficulté avec le nickel est de le charger en hydrogène. Contrairement au palladium, le nickel n'est pas un catalyseur de dissociation de l'hydrogène. Il faut que l'hydrogène soit dissocié en atomes pour entrer dans le nickel. Une fois dedans, il n'y a pas vraiment de raison d'en sortir, sauf si on rajoute de l'oxygène. Il est donc compréhensible qu'une fois la réaction commencée, celle-ci ne s'arrête pas, elle est auto-entretenue.

    RépondreSupprimer
  3. Esmeraldas, je vous trouve bien dur avec l'E-Cat. Voilà des mois que je suis ces expériences et si, si tricherie il y avait, je ne vois pas à quoi cela mènerait Rossi et cie, ils ne demandent pas d'argent mais annoncent la production d'E-Cat, vous comprendrez que si cela ne marchait pas, ils n'en vendraient pas des tonnes ! alors quoi, vengeance de scientifique suite à ses déboires avec le pétrole de déchets..déjà cher pour se venger.
    D'autre part, beaucoup de scientifiques spécialisés dans la fusion froide approuvent cette découverte avec nickel-hydrogène (je remercie au passage le Pr Biberian qui est un des seuls à donner un avis éclairé et en Français sur ce sujet méconnu du grand public).
    Alors "indices d'une tricherie..", autant j'ai toujours été septique concernant les overunity et cie, autant l'E-Cat et la fusion froide me semblent extraordinaire. Une vraie révolution..et c'est peut être là que sera le problème car est-ce que les lobbies du pétrole et autres moulinettes se laisseront marcher sur les pieds. L'avenir nous le dira mais pour ma part, si je pouvais aujourd'hui, j'achète !
    Encore merci Pr Bibérian, tenez-nous au courant du sujet, j'ai confiance en votre savoir, de plus vous expliquez si bien les choses que c'est un régal de vous écouter.
    Bien à vous
    Pierre Duflos

    RépondreSupprimer
  4. J'ai aimé le reportage sur la fusion froide, et je partage aussi le commentaire ci-dessus "vous expliquez facilement les choses".

    J'espère que l'E-cat sera une preuve mondialement reconnu. De toute façon si cela devait être un canular s'en est fini de sa carrière.

    RépondreSupprimer
  5. voilà une autre tentative d`"expliquer facilement les choses": http://scienceblogs.com/startswithabang/2011/12/the_nuclear_physics_of_why_we.php

    RépondreSupprimer
  6. Ho la la ..je félicitais le Pr Bibérian pour son talent de "raconteur", pas la peine de polémiquer. De toutes façons, l'avenir nous dira quoi et la fin du monde n'est pas pour demain.
    Bonjour chez vous.

    RépondreSupprimer
  7. L'article de scienceblog explique bien le principe de fonctionnement de l'E-cat. Il est vrai que toutes les réactions qui y sont décrites produisent des rayons gammas. La majorité de ces réactions sont avec des demi-vies très longues, donc que l'on ne peut pas vraiment détecter. La seule qui soit rapide produit des gammas avec une demi-vie de deux heures et demi.

    Contrairement à l'article de scienceblog, personne n'a fait de mesures de rayons gammas. Rossi a dit qu'il y avait des gammas, mais que ceux-ci s'arrêtaient une à deux heures après l'arrêt du réacteur, cela est en accord avec les réactions décrites.

    Le générateur de Rossi n'a rien de surprenant pour ceux qui suivent depuis des années l'évolution de la fusion froide. Des résultats importants ont étés observés avec le couple palladium-deutérium par plusieurs laboratoires. Par ailleurs, le couple nickel-hydrogène a été aussi exploré en particulier par l'équipe de Piantelli à Sienne avec succès. C'est d'ailleurs à la suite de cela que Rossi a fait ses propres recherches.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Pr Biberian. Oui je crois que le mérite de Rossi est d'essayer de mettre en pratique des réussites de la fusion froide, entrevoyant les retombées financières possibles (c'est un homme d'affaire quand même bien que je le trouve honnête de ne pas demander de l'argent dans l'immédiat). Je pense qu'il existe des découvertes merveilleuses, trop théoriques souvent pas mises en pratique. Tout tient dans son fameux catalyseur..En attendant, pigeon ou pas, je me suis inscrit sur sa liste des 10000. J'ai déjà beaucoup gagné en vous écoutant, j'ai appris un peu de chimie, de physique, même de math, j'ai rêvé et demain je connaitrai peut-être un meilleur monde avant de passer l'arme à gauche..pour un prix modique somme toute, certains gaspillant des millions pour des broutilles. Désolé Pr de ces considérations qui s'éloignent du sujet, il est vrai que la science fait souvent rêver, la preuve : la photo du blog de scienceblog est un "X-men".. petite dérive quand même.
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une grosse arnaque. La trouvaille de ROSSI et de DEFKALION est sans cesse "différée" à l'année suivante. Maintenant, c'est en 2013 que la commercialisation commencera.
      En 2013, on nous dira que c'est pour 2014, etc...etc...
      Les vidéos produites sont affligeantes. Bricolo et Bricolette dans leur garage...

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Je n'ai pas d'opinion arrêtée sur Rossi et Defkalion mais les 2 et 3 mars prochains, je serai en Grèce pour tester leur réacteur. Je pourrai vous en dire plus à ce moment là.

      Cordialement

      Supprimer
  9. Bonjour Pr Bibérian
    Vous affirmez que personne n'a effectué de mesure de gamma sur l'E-Cat mais le Pr Celani de l'université de Bologne l'a fait et a relevé un excès de gamma "mous" avec un flux de 50% supérieur au fonds de rayonnement normal. De plus le flux n'est pas continu . il y a un pic au début et le spectromètre montre d'importantes fluctuations (source : interview du Pr Celani dans le documentaire LENRevolution visible en streaming sur Youtube). D'autre part la société Defkalion Green Technologies prétend avoir détecté la signature du catalyseur utilisé par Rossi à l'aide d'un relevé spectrométrique...
    Et vous professeur, avez-vous une idée du catalyseur employé par Rossi ?

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,

    Cela est effectivement vrai, mais Celani n'a pas pu faire de spectroscopie, et ses mesures de gammas, sont très courtes. Néanmoins je suis d'accord, qu'il a vu quelque chose.
    J'essaie de reproduire l'expérience de Rossi, mais jusqu'à présent avec peu de succès, mais je ne désespère pas. J'essaie différents produits qui pourraient être des catalyseurs, mais pour le moment, je n'ai rien trouvé de valable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mr Bibérian.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Ganglioside

      En 1989, en observant des gangliosides dans une atmosphère d'hydrogène sur un support de nickel, le professeur
      italien Francisco Piantelli a aussi remarqué une production de chaleur anormale.

      A t-on élucidé l'éventuel rôle des gangliosides dans le processus ? (molécule organique complexe -> transmutation biologique)

      Avez vous testé le palladium comme catalyseur ?

      On approche du 3 mars maintenant, c'est passionnant.

      Je trouve une chose assez incroyable: c'est "l'étirement élastique du concept de fusion froide dans le champ cognitif":
      - média officiel : ignore totalement le sujet (la fusion froide a été jugée et condammée à perpétuité)
      - média web: le sujet est polémique
      - chercheur en contact avec le sujet: c'est devenu quelque chose de naturel, pas si étonnant que cela.
      - rossi et ceux qui travaille pour lui: ils construisent la chaine robotisée de production.
      (on peut peut-être faire un peu confiance aux investisseurs qui ont du prendre leur précaution pour s'assurer
      de la validité du processis avant d'investir dans un processus industriel !)

      Finalement Rossi joue la partie de manière très fine. Il n'a pas droit à l'erreur. J'ai un peu réfléchis à sa stratégie et il est possible qu'elle soit la seule viable. L'étirement ci-dessus en est le fondement.
      Il travaille pour convaicre localement avec ceux dont il a besoin pour avancer. Il fait un minimum de publicité, ne divulgue pas tout: dépose pas de brevet acceptable.

      Supprimer
  11. L`auteur de l`article cité sur le site Scienceblogs, M.Siegel, d`ailleurs n`exclut pas du tout la possibilité d`une "fusion froide", ce qu`il revèle dans une contribution au blog antéreure, "Cold fusion: Is it possible? Is it real?" du 25 nov 2011. Mais jusqu`à ce jour il affirme n`avoir vu aucune preuve de son existence.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,

    En fait il y a de nombreux articles dans la littérature scientifique décrivant des expériences montrant la réalité de la fusion froide. Malheureusement, beaucoup de personnes ne connaissent pas ces travaux. Il suffit d'aller sur le site lenr.org ou iscmns.org pour voir la grande quantité d'articles sur ce sujet.

    RépondreSupprimer
  13. M.Biberian,
    etes vous d`accord avec moi qu`une preuve scientifique exige qu`on puisse reproduire l`expérience en obtenant les memes effets ? Les expériences "montrant la réalité de la fusion froide" dont vous parlez répondent-elles vraiment à cette exigence ?
    Merci de votre attention

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en théorie ce que vous dites est vrai. Mais en pratique nous vivons la loi de la jungle. La question que l'on devrait se poser est la suivante:

      1 - Rossi fait une demonstration d'une nouvelle source d'énergie début 2011 à l'université de Bologne.
      2 - Cette source d'énergie peut remplacer l'usage thermique du pétrole avec un coût 20 fois moindre.
      3 - Ceci est donc l'annonce d'une révolution totale de la geopolitique/économie. De nature à résoudre les problèmes de l'Italie.
      4 - Le gouvernement Italien, à travers ses ministères de la recherche et de l'industrie ignore totalement
      les trois premiers points au lieu d'évaluer le système et soit le confondre soit en faire une priorité
      nationale et investir massivement pour que l'Italie deviennent leader de ce marché.

      La question est donc pourquoi le gouvernement italien n'a rien fait obligeant Rossi à chercher des petits investisseurs privés et s'expatrier aux US pour lancer la production.

      Supprimer
  14. Bonsoir,

    En science expérimentale il est important qu'une expérience soit reproduite par une autre équipe. Ce n'est pas toujours le cas, de nombreux travaux sont faits une seule fois, et acceptés, car ils ne remettent pas en cause des théories acceptées par la communauté scientifique. Dans le cas de la fusion froide, puisque le sujet est difficile à comprendre avec les modèles connus, il faut pouvoir les reproduire.
    mais reproduire, ne veut pas forcément dire faire exactement la même expérience. Si une expérience similaire donne un résultat analogue, cela est suffisant. C'est ce qui a été fait de nombreuses fois avec la fusion froide. par exemple, Arata au Japon a montré dans une de ses expériences avec une cathode de palladium remplie de poudre de palladium la production de chaleur et d'hélium. McKubre à SRI aux Etats-Unis a reproduit l'expérience à l'identique. Il a trouvé l'hélium-4 comme Arata, mais aussi de l'hélium-3. Arata n'était pas équipé pour cela.
    La preuve de la formation d'hélium a donc été faite. De nombreuses autres études par des moyens différents on montré la production d'excès de chaleur.

    La fusion froide a donc été démontrée expérimentalement. Il manque une théorie pour l'expliquer.

    RépondreSupprimer
  15. Reproductions de fusion froide par la marine américaine (SPAWAR), entre autres. Voir son état des lieux très détaillé et rapport datant (déjà) de 2009:
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=VymhJCcNBBc#t=0s
    Les LENR ne sont plus scientifiquement discutables.

    RépondreSupprimer
  16. M. Bibérian,

    C'est par hasard que je suis tombé sur la vidéo de knowledgetv, mais elle date d'octobre 2011, depuis tout ce temps il y a t-il eu des changements dont vous avez connaissance ? De nouvelles expériences / résultats publié(e)s ?
    Je vous avoue que mon esprit, de part ma formation scientifique à beaucoup de mal à croire les rendements extraordinaire de M.Rossi sans avoir plus d'explications précises.
    Donc je souhaiterai qu'en ce début d'année 2012 vous fassiez un point complet sur l'état des avancées sur la fusion froide, les rendements avancés par M.Rossi ne vous semble pas trop élevés ? Ou en est-il aujourd'hui, avez-vous des contacts avec lui ?
    Merci par avance de votre réponse
    Bien cordialement

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,

    Oui, je suis également surpris par l'annonce de Rossi d'un tel excès de chaleur. Mes propres travaux m'ont toujours donné des quantités de chaleur anormales beaucoup plus faibles. Néanmoins, je ne pense pas que Rossi soit un escroc. La société Defkalion en Grèce a la même technologie que Rossi, et propose aussi des équipements similaires.
    Aux dernières nouvelles, la seule information intéressante est la vidéo de la NASA montrant son intérêt pour la Fusion Froide, et l'annonce par Defkalion de recherches de partenaires pour évaluer leur produit.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  18. ça me rappelle un documentaire sur la première bombe H qui a explosé aux îles Bikini
    Le Lithium mal raffiné comprenait du Lithium 6 et du Lithium 7 et la transformation lors de l'explosion du Lithium 7 en Lithium 6 avait transformé la petite bombe en pétard géant
    Les scientifiques de l'époque ignoraient ce problème.Un détail pas pris en compte .
    Pourquoi vous n'avez pas de compte Paypal pour les dons ?
    Des dons anonymes sans contrepartie ou des dons qui donneront droit à des actions de société. En fin d'année vous videz le compte et vous déclarez aux impots le solde .
    Chaque donnateur aurait l'impression d'être au PMU !
    On connait tous l'état de la recherche en France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai créé une association: "Graines de Sciences" qui peut recevoir des dons, et permettre de travailler dans le domaine de la Fusion Froide et des transmutations biologiques.

      Cordialement

      Supprimer
    2. Mr Biberian bonjour,
      Ce site http://membres.multimania.fr/grainedescience/transbio.htm parle aussi des transmutations biologiques mais on y trouve surtout des extraits des Livres de Corentin Louis Kervran (Le Prix Nobel). Est-ce le site de votre association ?
      D'autre part sur votre site web ( http://www.jeanpaulbiberian.net/recherche_transmutations.htm) vous parlez d'une situation actuelle un peu dépassé ? Où en est-on avec l'effet Kervran ? Ou peut-on trouver des articles récents qui démontrent cet effet ?
      Merci de votre aimable réponse.

      Supprimer
    3. Bonsoir,

      Le site : http://membres.multimania.fr/grainedescience/transbio.htm a été créé fin des années 1990. C'est le site de l'association, malheureusement, la personne qui a fait le site a perdu le mot de passe, et on n'arrive plus à le modifier!

      En ce qui concerne mon propre site, effectivement, je ne l'ai pas mis à jour, mais en fait, les activités dans ce domaine sont très lentes, et il n'y a pas grand chose de nouveau.

      Je suis en train de terminer un livre sur la fusion froide, et il y aura un chapitre sur les transmutations biologiques

      Cordialement

      Jean Paul Biberian

      Supprimer
    4. Bonjour et merci pour votre réponse.
      Le site suivant http://www.xmx.it/Garlaschelli_possibilelavoro%20kervran.htm mentionne un article réfutant les transmutations Biologique, bien que je pense que la barrière entre nucléaire a haute énergie et nucléaire biochimique est purement cognitive, et que la réplication expérimentale comporte toujours un part d'aleat dans sa maitrise, qu'elle sont les articles qui sont en faveur des transmutations, je n'arrive pas mettre la main sur cette fameuse équipe Russes dont parle votre site.
      Cordialement Bien a vous.
      Globblogger

      Supprimer
    5. Bonsoir,

      je connaissais ce rapport italien. Cela ne m'étonne pas vraiment. Kervran lui-même disait que l'expérience ne fonctionnait que si le protocole était parfaitement suivi. Je ne sais pas si dans ce cas, il l'a été.

      Pour avoir un article de Vysotskii, il suffit d'aller sur le site suivant:
      http://lenr-canr.org/wordpress/?page_id=1097

      et faire une recherche sur Vysotskii.

      Cordialement

      Jean Paul Biberian

      Supprimer
    6. Bonsoir,
      Un grand merci pour votre lien...
      Au plaisir de lire (et de vous écrire).
      Cordialement Bien a vous.
      Globblogger

      Supprimer
  19. Je ne comprend pas l'intérêt de créer une association permettant de travailler dans le domaine de la Fusion Froide si Rossi et Defkalion en sont au stade de la pré-commercialisation.
    La Grèce est sauvée si cette histoire est vraie.
    Mais je crois que tout cela n'est qu'une grande mascarade. En 2011, tout était prêt. Maintenant, il faut attendre 2013...
    La preuve de la réalité de l'invention serait que Rossi ne demande pas d'argent.
    En attendant, il ne fait jamais la démonstration de son e-cat.
    Par contre Jean-Paul BIBERIAN appelle aux dons. Ne cherchez pas l'erreur, la ficelle est un peu grosse.

    RépondreSupprimer
  20. La fusion froide est un vaste domaine qui aura de nombreuses applications. Il n'y aura certainement pas un seul modèle de fonctionnement, car les besoins sont totalement différents entre le fonctionnement d'un téléphone portable et celui d'une voiture, d'une maison ou d'une usine. Il y a très peu d'argent en France pour la recherche scientifique, et absolument rien pour la fusion froide. C'est la raison pour laquelle je recherche des financements privés.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  21. il est vrai quand France on a quand même des problèmes le nucléaire c'est bien mes dangereux la fusion a froid c'est bien mes pas de financement public que veulent les politiques alors (corrompu par le lobby nucléaire )le peuple ne veux plus du nucléaire est les conseillers de l’Élysée eux veulent encore plus de nucléaire vive la démocratie le peuple ne décide rien du tout il ne la pas encore compris bonne chance a vous j’espère que vous y arriverai car vous le mérité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Professeur,

      Avez-vous, le 2 et 3 mars en Grèce, pu en apprendre d’avantage sur le Defkalion ?

      Merci de votre réponse
      Lesdiguières.

      Supprimer
  22. Bonsoir,

    Malheureusement la réunion a été reportée à la dernière minute pour début avril.

    Dès que j'aurai des nouvelles, je vous en informerai

    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celle d'avril sera reportée en mai, qui sera reportée en juin, puis en septembre (vacances d'été obligent.)
      La reprise étant très gourmande en "temps", à cause de toutes les commandes à traiter, la réunion sera reportée en 2014 (2013 étant une année de transition).
      Heureusement, les scientifiques comme simon sont aussi doués en grammaire qu'en orthographe: vous mérité di arrivai mes pui ce que le peuple le veux contre le lobby est les conseillers de l'Elysée.

      Supprimer
  23. Bonjour,
    je viens de voir une vidéo dans laquelle vous expliquez la fusion froide après un rappel sur la fission et la fusion "chaude".
    J'ai été sensible aux commentaires sur l'influence des "hommes d'Etat" sur les financements... bref, sur comment l'argent impose des barrières culturelles et scientifiques à ce projet (entre autre). C'est très regrettable. Mais bon, en France on a pas de pétrole mais on a des idées... mdr :D
    Merci pour l'explication simplifiée sur la fusion froide.
    J'aurais voulu savoir si il est possible d'attirer des noyaux d'hydrogene au meme endroit grace a une attraction electrique puissante ? comme l'image des insectes attirés par la lumiere :) ( je sais, je n'y connais rien, désolé )

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour,

    Il est probablement possible de modifier les noyaux atomiques ou de les attirer avec de puissants champs électriques ou magnétiques. La théorie de Georges Lochack sur les monopôles magnétiques va dans ce sens. Par ailleurs des théories existent expliquant la fusion froide grâce à des champs électriques puissants.Ce sont des modèles, mais je ne sais pas s'ils sont valables.

    Cordialement

    Jean-Paul Biberian

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour,
    je suis votre blog et j'ai vu que allez sortir un livre sur la fusion froide.
    Quel en est le titre , et la maison d'édition et quand ser t il disponible ?

    D'avance merci

    Cordialement
    gGilles

    RépondreSupprimer
  26. Bonsoir,

    Effectivement, j'ai écrit un livre sur la fusion froide qui va être publié par Trédaniel. Si tout se passe bien il devrait être disponible en octobre. Je n'ai pas encore le titre définitif.

    Cordialement

    Jean-Paul Biberian

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais en octobre, l'ecat sera déjà disponible dans le commerce d'après vos annonces, ou ai-je mal compris?

      Supprimer
  27. Bonjour,

    L'Ecat n'était pas disponible dans le commerce en octobre, ils en étaient encore qu'aux prototypes. Attendons encore un peu.

    Cordialement

    Jean-Paul Biberian

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci professeur Biberian de vos lumières et de votre avis de spécialiste, vous etes "the francophone" de ref pour moi et je ne vous demanderai pas quand on pourra acheter des actions "e-cat" afin de faire fortune. Mais avez-vous assisté finalement à une démo ? (je ne pense pas sinon vous nous auriez informé).
      D'autre part je crois exact que des lobbies mal intentionnés "noient" les forums tels que celui-ci pour toutes sortes d'intérêts...professeur comment vous suivre et écouter sans les parasites autour ?

      Supprimer
  28. Je n'ai pas encore assisté à une démonstration. Par contre, l'équipe Defkalion sera en Corée la semaine prochaine pour la conférence sur la fusion froide.

    Je ne manquerai pas de faire un rapport sur cette conférence à mon retour

    Cordialement

    Jean Paul Biberian

    RépondreSupprimer
  29. Des chercheurs auraient découvert que l'on peut obtenir de l'énergie en réalisant des réactions de fusions à froides sans radioactivité, pour un coût dérisoire.

    Ce nouveau type de réaction est appelé fusion froide ou LENR (Low Energy Nuclear Reaction) (réactions nucléaires à faible énergie)

    Des centaines de chercheurs dans le monde travaillent à la mise au point de réacteurs de ce type, et certains en auraient déjà réalisés.

    Des investisseurs m'ont demandé de leur présenter des dossiers sérieux pour investir dans la production et la diffusion de ces réacteurs.

    Des chercheurs, physiciens, ingénieurs et autres, qui font des recherches sur ces réacteurs, m'ont demandé de les mettre en rapport avec des industriels pouvant réaliser des chaudières, chauffe-eaux, voitures, camions, tracteurs, avions, trains, bateaux, dessalinisateurs, climatiseurs, centrales électriques individuelles et collectives et autres, pouvant fonctionner avec les réacteurs en question.

    Si d'autres veulent se joindre à nous, pour créer les grandes industries du monde de demain, ils peuvent m'adresser leurs propositions de collaborations et/ou me faire connaître, sans aucun engagement de leurs parts, l'intérêt qu'ils pourraient avoir à investir dans un grand projet de ce genre.

    Lorsque j'aurai les business plans contenant les concepts, stratégies, preuves de fonctionnement, et prévisionnels de rentabilité d'entreprises sérieuses qui auront décidé de développer des produits fonctionnant avec des réacteurs de fusion froide LENR, je communiquerai ces dossiers aux investisseurs ce qui leur permettra de décider d'investir en toute connaissance de cause.

    J'étudie également les propositions de productions et/ou de recherches provenant des Nations qui veulent réduire leurs dépendances aux pays fournisseurs d'énergies, et qui ont compris l'intérêt d'investir dans la fusion froide LENR.

    J'examine aussi les propositions des multinationales qui veulent prendre une place prépondérante sur cet immense marché d'avenir, puisque cette nouvelle technologie pourrait résoudre les problèmes du réchauffement de la planète, en assurant les besoins énergétiques et les moyens de nourrir l'humanité pendant des siècles, sans risque de pollutions ni de nouvelles catastrophes nucléaires.

    Si vous pensez que vous avez intérêt à vous positionner rapidement sur un marché qui peut vous procurer d'immenses profits, écoutez les révélations et regardez les vidéos qui se trouvent sur ce site http://www.ucidomi.fr

    RépondreSupprimer