dimanche 5 août 2012

Mort de Martin Fleischmann

Martin Fleischmann, co-découvreur de la Fusion Froide avec Stanley Pons est mort ce 3 août dans sa maison à Tisbury en Grande-Bretagne à l'âge de 85 ans. Il souffrait de la maladie de Parkinson, de diabète et de problèmes cardiaques.

Martin Fleischmann était un des plus grands électrochimistes de notre époque. Il était membre de la Royal Society. A l'âge de 40 ans, il a été nommé Président du Département d'Electrochimie de l'Université de Southampton. En 1979, il a reçu la médaille d'Electrochimie et de Thermodynamique de la Société Royale de Chimie. De 1970 à 1972, il fut président de la Société Internationale d'Electrochimie. En 1985, il reçut la médaille de Palladium de la Société de Chimie Américaine.

Le 23 mars 1989, avec Stanley Pons, ils annoncèrent la découverte d'un moyen économique de faire une réaction nucléaire contrôlée dans un tube à essais. Cette découverte a complètement bouleversé sa vie. La communauté scientifique en quasi-totalité a rejeté sa découverte, et il est tombé en disgrâce.

J'ai eu la chance de le rencontrer à chaque réunion ou conférence sur la fusion froide. En 2004, je l'ai accueilli à la 11e conférence sur la fusion froide qui se déroulait à Marseille. Sa dernière apparition publique fut à Rome en octobre 2009. Il était déjà très affaibli.

Nous perdons une personnalité scientifique de premier plan qui a énormément apporté à la science. Je regrette qu'il n'ait pas pu assister au renouveau de la fusion froide qui est entrain de se dérouler.

Jean-Paul Biberian

3 commentaires:

  1. Il a fallu des siècles et des siècles pour reconnaître que la terre est ronde et qu'Eratosthène avait raison.
    Il a fallu quelques années pour que la découverte de ce pauvre Benveniste (mémoire de l'eau) soit timidement mais publiquement reconnue comme bel et bien réelle parle professeur Luc Montagnier dans ses recherches sur le SIDA.
    A son époque Ludwig Boltzmann est peut-être mort de l'incompréhension des scientifiques contemporains.
    Autrefois l'ennemie principale de tout progrès scientifique était l'église, toute religion et ses dogmes.
    Aujourd'hui c'est une certaine communauté scientifique, en particulier les physiciens, qui remplit ce triste rôle. Son comportement habituel se résume à : "botter en touche", nier tout ce qu'elle n'est pas capable d'expliquer ou alors inventer des théories fumeuses à n'en plus finir pour ne pas risquer de contredire ce que l'establishment considère comme un "dogme".
    Ce comportement s'aggrave considérablement lorsqu'il y a de l'argent en jeu, il peut même tomber dans la malhonnêteté tout court comme les climatologues du GIEC viennent d'en faire la démonstration avec les contenus de leurs e-mails piratés.
    Le plus grand risque avec ces types de comportements c'est d'aboutir à une complète déconsidération de la part d'une population de plus en plus informée.

    RépondreSupprimer
  2. Aujourd'hui "06/08/2012 à 10:57, le robot Curiosity ouvre avec succès une nouvelle ère d'exploration de Mars" La pression n'a pas fini de monter sur notre bonne vieille Terre avant que nous ayons accès à ces nouveaux espaces! la NASA s'intéresse de près au LENR ce n'est pas un hasard, elle a besoin d'une énergie sans contrainte et performante pour lancer la colonisation de Mars..
    Martin Fleischmann a déjà du apprécier cette forme de reconnaissance lui qui avec Stanley Pons (Quand est-il de Stanley Pons?), ont poussé ont défriché ce nouveau champs d'exploration.
    Comme je l'ai déjà dit j'ai confiance en l'avenir malgré les dogmes et lobbies en tout genre car les politiques n'ont pas d'autre choix que d'arbitrer en faveur de la Fusion Froide et de l'urgence mondiale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le départ de Mr. FLEISCHMANN fera sans doute reparler de lui et de ses rechcerches et, par le fait, évoquer dans l'opinion publique un intérêt accru pour la fusion froide, ainsi que la revendication pour des applications domestiques.

      Qu'est-ce que "l'énergie de l'avenir" ? Ne serait-ce pas l'énergie nucléaire ? (allusion au Sommet Mondial sur l'énergie de l'avenir de l'ONU, en début d'année, aux Emirats arabes unis).

      Oui, confiance ! Bien que nous sachions que les groupes pétroliers résisteront de toutes leurs forces et par tous les moyens (combat gaz de schiste)

      Supprimer