lundi 11 novembre 2013

L'obéissance, le pire défaut!

En ce 11 novembre, anniversaire de l'armistice de la Grande Guerre, on se souvient de ces soldats qui ont refusé le combat, qui ont décidé de désobéir. Plusieurs centaines d'entre eux ont étés fusillés pour l'exemple. Un siècle plus tard, on commence à les réhabiliter timidement, car en réalité, les ordres donnés par des généraux inconscients étaient complètements stupides, ils envoyaient à la mort par dizaines  de milliers des jeunes hommes sans aucune chance d'y échapper.

Doit-on obéir? Cette question est importante, car dans de nombreuses situations de notre vie, nous sommes encouragés, voire forcés à obéir. L'enfant doit obéir à ses parents, l'employé ou le militaire à son supérieur.

Obéir, c'est abandonner son sens critique, sa propre conscience, sa propre liberté et la déléguer à quelqu'un d'autre en qui on n'a pas nécessairement confiance. L'enfant n'a pas le choix, l'adulte est plus fort que lui. L'employé qui désobéit risque de perdre son travail, et quant au militaire, il risque la court martiale et peut-être la mort.

Ce n'est pas d'obéissance dont nous avons besoin, mais de compréhension. Le parent doit expliquer à l'enfant pourquoi il doit faire ceci ou ne pas faire cela. Même au plus jeune âge l'enfant comprend bien mieux que ce que l'on croit le langage des adultes. Le supérieur peut expliquer à l'employé pourquoi il doit faire une certaine action et doit écouter ce que pense son employé. Quant au militaire, aujourd'hui, il est volontaire, il a fait le choix d'obéir à son supérieur en qui il fait confiance, un peu comme un marin dans un bateau de la coupe de l'America qui doit absolument obéir au skipper s'il veut gagner la course.

Il y a bien des cas où on peut obéir, mais c'est seulement quand la confiance est présente. Dans tous les autres cas, c'est notre sens critique que nous devons développer, notre propre indépendance, et notre propre responsabilité.

Il est paradoxal que nos héros nationaux sont ceux qui ont désobéi, de Napoléon Bonaparte qui a  fait un coup d'état à Charles de Gaulle qui a désobéi au maréchal Pétain.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire