jeudi 7 juin 2018

Mardi 5 juin, 2ème journée ICCF21 Fort Collins Colorado

Cette deuxième journée était dédiée aux mesures de chaleur, aux transmutations, aux faisceaux ioniques et aux théories.

Tanzella de SRI, "Nanosecond Pulses in the Ni-H2 system". Il a étudié le système développé par la société Brillouin. La théorie expliquant les excès de chaleur est de supposer une capture électronique contrôlée. La cellule est composée d'un tube de céramique avec d'un côté un dépôt de cuivre, et de l'autre un dépôt de nickel. Ils envoient entre ces deux couches des impulsions électriques de haute tension et très courtes. Un excès de chaleur se produit à partir de 350 Volts. Un excès de chaleur de 5Watts a été mesuré pendant 3heures, sous une pression de 8 à 10 atmosphères.

Swartz, "Aqueous and Nanostructured of Main Parameters for AHE Generation in Sub-Microscopic Materials Measurements by Isoperibolic and Air Flow Calorimetry". Il a rappelé qu'à ICCF10, il avait donné une recette pour reproduire les excès de chaleur dans des électrolyses à l'eau lourde. Pour lui, pour que a réaction se produise, il ne faut pas qu'il y ait des bulles. Ils ont obtenu un excès de 70Watts avec un COP de 3 à 4. Il a aussi expliqué que par spectroscopie Raman, la chaleur se produit quand des anti-stokes sont présents. C'est-à-dire quand l'énergie de la lumière incidente reçoit celle d'un phonon.

Celani, ""Steps to Identification of Main Parameters for AHE Generation in Sub-Microscopic Materials Measurements by Isoperbolic and Air-Flow Calorimetry". Il a utilisé des fils de constantan (Cu,Ni,Mo). Il utilise des fils de 200 et 100um. Il rajoute des nœuds avec ce même fil pour créer des gradients de   température. Également, la composition chimique du fil change le long du fil à cause des nœuds.

Staker. "Coupled Calorimetry and Resistivity Measurements in Conjonction with an Emended and More Complete Phase Diagram of the Palladium Isotopic Hydrogen System". Pour lui, l'hydrogène induit des lacunes dans de nombreux métaux et alliages du type: Pd3Vac1H4. Il a montré qu'en plus des phases alpha et béta de l'hydrogène dans le palladium il existait la phase gamma Pd7Vac1H8 et delta Pd3Vac1H4 qui sont constitués avec des lacunes régulières. Il a obtenu un excès de chaleur de 1.2Watt avec 1.2Watt d'entrée, soit un COP de 2.

Beiting. "Investigation of the Nickel-Hydrogen Anomalous Heat Effect". Il travaille pour une association aérospatiale. l a rappelé que la NASA a développé un moteur Sterling pour transformer en électricité la chaleur des sources radioactives. Il suffirait de remplacer cette source par un générateur à Fusion Froide.Il a fabriqué une poudre Ni-Pd-ZrO2 similaire à celle des Japonais, et a obtenu d'excellents résultats. Il a obtenu des chaleurs équivalentes à elle des Japonais, bien que sa calorimétrie soit en fait de la thermométrie. Il est en train de fabriquer un vrai calorimètre.

Biberian. "Anomalous Isotopic Composition of Silver in a Palladium Electrode". J'ai expliqué comment par SIMS dynamique j'ai obtenu un profil de concentration de l'argent montrant que la masse 107 est probablement la seule présente sur une profondeur de 1um.

Fomatcheh-Zamilov. "Synthesis of lanthanides on Nickel Anode". Un faisceau d'électrons de 20keV est envoyé sur une cible de différents matériaux dans une atmosphère d'hydrogène. Le but est de fabriquer des neutrons comme avait prétendu le faire Sternglass. Pour cela les auteurs ont développé un détecteur de neutrons très sensibles. Malgré leurs efforts, ils n'ont pas trouvé de neutrons au dessus du bruit de fond. Une étude détaillée des mesures de Sternglass a montré que ses mesures n'étaient pas statistiquement significatives. Ils ont analysé l'anode en nickel et trouvé des lanthanides, mais il se trouve que cela était dû à des impuretés.

Vysotskii.  "Biological Transmutations". Il a rappelé les travaux de Kervran qui tient une place primordiale dans ce domaine à cause de la quantité de travaux qu'il a réalisé. Il a rappelé que pour Kervran, certaines des réactions comme K+p-->Ca est réversible, ce qui indique que certaines sont exo et d'autres endothermiques. Il a rappelé ses travaux sur la production du fer par la réaction : Mn-55+d-->Fe-57 qu'il a analysé par la technique Mossbauer et aussi par spectrométrie de masse. Depuis il travaille sur les produits radioactifs avec Cs-137-->Ba-138. Les meilleurs résultats sont obtenus avec un milieu de culture contenant du CaCO3.

Nikitin. "Impact of Effective Microorganisms on the Activity of Cs-137 in Soil from the exclusion zone of Tchernobyl". En Biélorussie, depuis 1996 une collaboration a commencé avec le Japon pour nettoyer la radioactivité de Tchernobyl avec des microorganismes. Ils ont été utilisés sous forme liquide et solide mis dans les sols. Le Cs-137 et le Sr-90 ont baissé. Des expériences en laboratoire ont été faites pour s'assurer que la baisse de radioactivité n'était pas simplement due à de la diffusion des produits plus profondément dans les sols. Les mesures en laboratoire ont confirmé les mesures précédentes.

Olafson. "What is Rydberg and Ultra Dense Hydrogen?". Une condensation de Bose-Einstein a été faite avec des atomes de rubidium et de potassium sur une surface pour former des états de Rydberg. La distance entre les ales atomes ultra denses est de 2 à 3um. La résistance électrique est quantifiée et tombe à 1ohm.

Zeiner-Gunderson.  "Hydrogen Reactor for Rydberg Matte and Ultra Dense Hydrogen. A Replication of Leif Holmid". L'expérience précédente faite en Islande a été reproduite en Norvège dans une chambre à vide équipée d'un laser et d'un détecteur à temps de vol avec un bras de 1mètre puis de 2.36 mètres. Il a mesuré la présence de mésons pi et de neutrons quand le faisceau de laser est envoyé sur la surface contenant les atomes de Rydberg.

Czerski. "Influence of Crystal Lattice Defects and the Threshold Resonance on the Deuteron-Deuteron Reaction Rates at Room Temperature". Un faisceau d'ions deutérium est envoyé sur des cibles métalliques: Al, Zr, Ta. Un effet d'écrantage se produit qui amplifie les mesures de réactions jusqu'à 2 fois plus que prévu par la théorie sans introduire l'écrantage.

Li. "Resonant Surface Capture Model". Avec ce modèle de résonance, la courbe de section efficace de la réaction p+Li-6 --> He-3 + He-4 et d+Li-6 --> 2 He-4 a été calculée avec un seul paramètre ajustable.

Paillet-Meulenbberg. "On Highly Relastivitic Electrons".  Lorsque l'électron tombe à un niveau profond, à cause des effets relativistes, sa probabilité de le faire est de l'ordre de 2x10^-9. L'atome femtométrique est similaire à un neutron qui peut réagir avec d'autres atomes. A ces niveaux, l'énergie est de l'ordre de 100MeV. Le modèle présenté permet de résoudre le problème de l'incertitude d'Heisenberg appliqué au noyau.

Stevenson. "Isotope Effects beyond the Electromagnetic Force H-1 and H-2 in Palladium Exhibiting LENR".  C'est la première participation de cette chercheuse. Elle a développé un modèle supposant qu'un atome de deutérium se transforme en di-neutron.

Blake. "Understanding LENR Using QST". Un modèle a été développé en supposant que le noyau est composé de neutrons et protons ayant une forme de buckyball. La liaison entre deux buckyballs se fait soit par les hexagones soit par les pentagones. La perte de masse correspondant à la partie perdue correspond à l'énergie de liaison.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog