mercredi 25 août 2010

Pourquoi ITER?

On peut à juste titre se poser la question. En effet, ITER est supposé permettre que vers la fin du XXIe siècle, on puise produire de l'énergie électrique de manière quasi illimitée, et résoudre nos problèmes d'approvisionnement énergétique à l'échelle planétaire.

En pratique, il existe de nombreuses solutions alternatives déjà existantes pouvant être développées. On sait produire de l'électricité avec les moyens traditionnels: pétrole, gaz et charbon, avec des réserves pour plusieurs siècles. Il y a la solution nucléaire avec les surgénérateurs de 4ème génération avec un potentiel de plusieurs milliers d'années de combustible, et enfin toutes les ressources renouvelables: soleil, vent, géothermie, courants marins, vagues, etc...

Alors pourquoi ITER? les raisons avancées sont multiples: Pas de génération de gaz à effet de serre, peu de déchets radioactifs. Pas de problème de combustible, puisqu'il utilise de l'hydrogène.

Cependant, d'une part, d'ici la fin du siècle, nous aurons certainement trouvé une solution technologique autre, d'autre part les obstacles scientifiques et technologiques sont quasi insurmontables: réaliser un plasma dense à très haute température et mettre au point des matériaux qui souffriront d'un flux de neutrons extrêmement intense qui les fragiliseront rapidement.

Tous ces obstacles sont peut être surmontables, mais en fin de compte, même si technologiquement on arrive à résoudre l'ensemble de toutes ces difficultés, il n'en reste pas moins que le réacteur final sera au sens propre du terme une usine à gaz. Ce réacteur n'aura rien à voir avec ce que nous connaissons aujourd'hui avec les centrales classiques ou nucléaires. Pour donner une image simple. Cela reviendrait à comparer une 2CV à une Ferrari.

Personne n'a d'estimation du coût de fonctionnement de ce type de centrale, et dans tous les cas, il faudra une très grande technicité pour les faire fonctionner. Elles seront donc limitées aux pays très développés, et cela ne résoudra pas les problèmes énergétiques de la planète.

Un autre problème de la présence d'ITER, et que la France, et en particulier la région PACA ont mis d'énormes moyens financiers qui ne seront pas disponibles pour d'autres travaux de recherche. Une génération au moins de scientifiques va faire toute sa carrière chez ITER, et ainsi des cerveaux brillants qui auraient pu être mieux employés ailleurs iront faire des travaux sans fin sur ITER.

Il y aura évidemment toujours des retombées technologiques et scientifiques, mais est ce bien nécessaire de mettre tant d'efforts dans un tel projet?