vendredi 6 janvier 2012

La force de frappe nucléaire, la grande absente des élections présidentielles

Y-a-t-il un consensus français sur la force de frappe nucléaire française? Aucun des candidats de droite ou de gauche ou d'ailleurs n'en parle. Pourtant ce sujet mérite réflexion. L'arme atomique coûte à la France environ 6 milliards d'euros par an, argent dont nous avons grandement besoin.

La bombe atomique française a été développée à l'époque de la guerre froide, où un ennemi était clairement établi. Depuis, la donne a beaucoup changé, et les dangers potentiels de la France ont largement évolué. Nous vivons en Europe dans un environnement pacifique, et la dernière guerre qui s'y est déroulée est celle de l'ex-Yougoslavie, qui n'aurait pas pu être réglée par l'arme suprême. Quels sont donc nos ennemis potentiels actuels? On peut certainement penser à la Corée du Nord et à l'Iran, mais je ne vois vraiment pas pourquoi ces deux pays viendraient nous envahir. Ils en seraient d'ailleurs totalement incapables. Ce qui fait peur en ce moment aux différents gouvernements de tous les pays, est le terrorisme. mais on ne peut pas régler ce genre de guerre avec une bombe atomique.

Alors, pourquoi la France ne serait pas le premier pays à abandonner l'arme nucléaire. Cela donnerait un exemple à suivre aux autres pays nucléarisés, et seraient un argument pour éviter que de nouveaux pays développent la bombe atomique.

1 commentaire:

  1. Les ruptures technologiques et ceux qui les génèrent

    Le nucléaire est devenu un pomme.qui est depuis trop longtemps accroché a sa branche. Le "nucléaire chaud" comme fournisseur d'énergie électrique, n'était finalement qu'une technologie de transition, qui a d'ailleurs été utile d'un certain point de vu, mais aujourd'hui les inconvénients dépassent largement les avantages. Que cela soit par la fusion froide ou d'autres sources d'énergies durable, le "nucléaire chaud" n'a plus d'avenir.
    Nous assistons simplement à quelques combats d'arrière garde certes violents mais vain. On ne peut aller contre la tendance générale et l'évolution, un progrès en pousse toujours un autre. Les militaires et les industriels eux-mêmes abandonneront cette voie.
    On peut d'ailleurs se poser la question si cela n'est pas déjà commencé, avec Areva qui décidé de faire des coupe dans ses effectifs,(2500 postes), en présentant la potion amère comme un plan d'austérité...
    Voici un documentaire exceptionnel en français sur l'ingénieur Diesel inventeur du moteur Diesel, qui met bien en valeur la problématique de l'ingénieur inventeur et celle de la rupture technologique avec ses diverses conséquences...
    A voir sans délai pour mieux comprendre le travail de Andréa Rossi et les enjeux d’aujourd’hui, n’oublions jamais les enseignements de l’histoire…

    http://www.youtube.com/watch?v=WLuhUr2xu0M

    RépondreSupprimer