mardi 28 août 2012

La voiture à air comprimé

Depuis plus de dix ans, j'entendais parler de la voiture à air comprimé de Guy Nègre. Finalement aujourd'hui, je l'ai rencontré dans son usine près de Nice, j'ai même pu faire un petit parcours dans un de ses modèles.
Ma première impression sur Guy Nègre a été très bonne. C'est un homme sympathique, agréable à écouter. Il est extrêmement compétent, et déborde d'idées plus intéressantes les unes que les autres. Sa voiture à air comprimé est certainement une alternative à la voiture électrique. Elle a des performances similaires, avec un gros avantage, sa simplicité de construction, et son coût de fabrication beaucoup plus faible. Un des inconvénients de la voiture électrique est le coût et le poids des batteries. Cela ne se retrouve pas avec la voiture à air comprimé, le réservoir d'air comprimé est en carbone, il est léger et ne coûte pas cher.
Le problème auquel fait face Guy Nègre est la difficulté à trouver des financements, car rien n'est prévu pour des alternatives à la voiture à combustion interne et à la voiture électrique.
Je souhaite à Guy Nègre et à son équipe le succès qu'ils méritent. La fabrication par Tata en Inde du premier modèle de série devrait faire sortir son projet au premier plan des alternatives possibles.

25 commentaires:

  1. Comment mettre dans la même boite un moteur a air et un générateur LENR, pour un nouveau concept de transport?
    C'est le challenge que va devoir maintenant relever MDI s'il ne veut pas disparaître comme une technologie "morte né"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce qu'un moteur à air ou un moteur à gaz chaud, ne pourraient pas être le même objet...
      J'ai peur pour le rendement, mais pomper de l'air, le chauffer à 600-1000 degré, et le lâcher dans une turbine Brayton ou un moteur à piston ou à palettes, ca devrait le faire...
      a voir si c'est plus simple qu'une turbine à vapeur cycle rankine.

      Supprimer
    2. il y a une forte odeur de moteur Stirling non?

      Supprimer
    3. Les moteurs Stirling et turbines rankine son en cycle fermé est nécessitent des condenseurs/radiateurs très efficaces.

      L'idée d'utiliser l'air extérieur évite d'avoir a utiliser un radiateur (l’atmosphère se mélange toute seule)...

      A note que c'est une des raisons de la simplicité des moteurs a explosions qui évacuent le gros de leur chaleurs sous forme de gaz d’échappement chauds.

      Supprimer
    4. Bonjour,

      Guy Nègre a dans ses projets un système de chauffage de l'air avec n'importe quoi, et donc pourquoi pas a fusion froide pour produire un moteur à combustion externe qui concurrencerait les moteurs Sterling.

      D'après lui, son système aurait un meilleur rendement.

      Wait and See

      Cordialement

      Jean-Paul Biberian

      Supprimer
  2. Combien de voitures à air comprimé ont ete vendues jusqu’à présent? Sont elles homologuées?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez la réponse!

      Supprimer
    2. Le problème principal de Guy Nègre est le financement de la production. Il n'a pas les moyens de produire en série. Il a besoin d'aide financière, et cela est très difficile, car la voiture çà à air comprimé n'est pas une priorité du gouvernement.

      Cordialement

      Jean-Paul Biberian

      Supprimer
    3. Désolé d'intervenir, mais là ça me semble un peu trop.
      Mr Negre fait des promesses et communique extrêmement bien.
      Le moteur de formule 1 révolutionnaire qu'il avait promis n'a jamais vu le jour faute de performances suffisantes. De plus Tata a très largement arrosé son invention et demander encore de l'argent en plus alors que ce travail a débuté depuis les années 1990 et que l'on a un partenaire industriel ressemble à un piège à c........ .
      Bref tout ce que je souhaite est que ce moteur soit une réalité industrialisable et non pas un prototype inabouti (faible autonomie kilométrique) pour capter des financements.

      Supprimer
    4. Bonjour,

      En fait, il y a deux voies parallèles: d'une part l'accord avec Tata, et d'autre part la fabrication en série en France. Avec Tata, il n'y a pas de problème majeur, il faut un peu de temps, par contre pour la production française, il a certainement besoin de financements très difficiles à trouver, car son produit est en concurrence directe avec la voiture électrique. En France, il n'y a pas de programme national autre que celui de la voiture électrique pour les véhicules propres.

      Il est difficile de sortir des sentiers battus.

      Cordialement

      Jean Paul Biberian

      Supprimer
    5. Bonsoir,
      Merci beaucoup pour votre réponse, je comprends un peu mieux.
      Cependant ce qui m'échappe, c'est la durée de maturation du projet avec Tata pour la mise en vente (en Inde) et ce qui empêche de répliquer les unités d'assemblage en France (ou en Europe "Low cost") sous licence par la suite à partir du modèle Tata.
      Je travaille dans l'industrie et une industrialisation ou l'équivalent d'un concept car en pré série ne prend pas autant de temps (ie 5 ans + pré développement d'environ 10 ans avant).

      Bien cordialement,
      François-Xavier

      Supprimer
    6. Bonsoir,

      En réalité, c'est une équipe britannique du groupe Tata qui suivait le sujet. C'est parce que cette équipe a été inefficace que le projet a pris du retard. La relation est maintenant directe avec Tata en Inde, les choses devraient bouger plus vite.

      En ce qui concerne la commercialisation en France de véhicules fabriqués par Tata, je ne connais pas le détail de l'accord pour donner une information valable, mais ce serait certainement une bonne idée, à condition que ces véhicules soient certifiés en France.

      Cordialement

      Jean-Paul Biberian

      Supprimer
  3. Toujours aucune réponse fiable et vérifiée sur l'autonomie on en est au même point depuis 10 ans, et le financement des suisse? Suisses qui ont quité le projet faute de performance promises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par curiosité, je suis allé sur le site officiel de TATA, voici ce que l'on peut y trouver, en cas de doute toujours s'adresser a Dieu..

      Traduction Google et lien:
      http://www.tata.com/article.aspx?artid=9NXhlX49ugI=


      NOS ENTREPRISES > TATA ENTREPRISES > TATA MOTORS > MÉDIAS RAPPORTS
      29 août 2012 | Monnaie

      Tata Motors travaille toujours sur l'obtention de l'air dirigés voitures aux salles d'exposition


      Mumbai: Tata Motors Ltd, société de l'Inde la plus grande voiture, a achevé la première phase d'un plan pour commencer la production commerciale d'une voiture qui fonctionne à l'air comprimé. Il a travaillé sur le projet pendant cinq ans, mais les voitures peuvent prendre un certain temps pour atteindre showrooms compte tenu de la longue période de gestation entre les courses pilotes et la commercialisation.

      Tata Motors est le seul titulaire de permis de Luxembourg à base de moteur Motor Development International de l'air comprimé en Inde, après avoir signé un accord pour le transfert de technologie en 2007. En Décembre 2009, Tata Motors vice-président S. Ravishankar a été cité dans l'ADN de l'argent que de dire que le projet a été confronté à des difficultés en termes de portée et de refroidissement.

      Tata Motors mis en œuvre le concept dans deux véhicules en mai, selon un porte-parole entreprise. «Dans la deuxième phase, nous travaillons ensemble pour achever le développement détaillé de la technologie et des processus requis techniques d'industrialisation d'une application prêt à être commercialisé," at-il dit, refusant de donner aucun délai.

      La suite sur http://www.tata.com/article.aspx?artid=9NXhlX49ugI=
      Utilisez Google Chrome pour traduire directement la page

      Aux sceptiques c'est une pierre dans votre jardin! le plus intéressant c'est bien que TATA travaille avec d'autres développeur de la voiture a air comprimé et sur d'autre piste... Comme avait dit André Citroën en son temps a un ingénieur qui travaillait sur la suspension hydropneumatique et qui disait "cela est impossible techniquement" André Citroën lui a répondu: "nous ne sommes pas pour faire de la technique mais des voitures".

      Supprimer
  4. Jean : je m'interroge sur le rendement d'une telle voiture, ou voiturette ... Le rendement d'un moteur électrique est estimé à 80%. Dans le cas de la voiture à air comprimé il faut le produire l'air comprimé. Une rapide recherche sur le web donne un rendement de 50% pour un compresseur, chiffre à préciser parce que ma recherche a été très succinte mais ça donne une idée. A ce rendement de 50% il faut encore cumuler celui du moteur à air comprimé lui même ... on est loin des 80% du moteur électrique, et donc du véhicule électrique, sauf erreur de ma part. Sinon le concept est sympa c'est sûr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Effectivement, le rendement global est plus mauvais que celui d'une voiture électrique. Le gros avantage de la voiture à air comprimé par rapport à la voiture électrique est son plus faible coût de fabrication.

      Cordialement

      Jean-Paul Biberian

      Supprimer
    2. Si lisez attentivement ce qui concerne TATA et son intérêt pour la voiture a air, il faut le comprendre dans le contexte de l'inde et des contraintes de son marché intérieur actuel et potentiel (1 milliard d'habitants), tant du point de vue environnementale( la pollution) que du pouvoirs d'achats des indiens et de la facilités de fabrication d'un tel véhicule. On comprend alors mieux la pertinence du concept pour eux!
      De plus mais je n'ai pas de connaissances technique, l'efficacité pour compresser de l'air n'est peut-être pas aujourd'hui a son meilleur rendement énergétique? Ce concept technique a-t-il été suffisamment travaillé et optimisé par les ingénieurs "occidentaux"? Si quelqu'un a des informations...

      Supprimer
    3. Un élève de l’École Polytechnique de Lausanne a développé un compresseur qui aurait une grande efficacité, semble-t-il.
      Quand à MDI, toute personne qui s’intéresse à son fameux moteur à air se pose la même question : puisque des prototypes existent (Guy Nègre a dû en construire une cinquantaine, au moins) pourquoi n'a-t-il jamais fait une démonstration publique de son autonomie? Ce serait le meilleur moyen d'attirer les financiers. Il se contente de tours de parking, de conférences. Et comme il est extrêmement persuasif, il arrive de temps en temps, à persuader quelques crédules à lui verser des "options" d'usines ou des "réservations" de véhicules. Avant qu'il ne déménage au Luxembourg , on pouvait voir ses bilans sur le net : il n'a jamais rien vendu, à part des promesses, qui, comme chacun sait, n'engagent que ceux qui les croient.
      Il est possible que Tata sorte un jour un véhicule à air comprimé, mais ce sera au mieux un tricycle ultra-léger de faible autonomie : l’énergie contenue dans un réservoir de 200 litre à 350 bars est minime. Les chiffres mentionnés dans la dernière brochure de MDI sont extrêmement optimistes et n'ont jamais été prouvés.
      Le concept MDI est, comme le "moteur surnuméraire" ou à "énergie libre", un joli rêve qui ne résiste pas à la dure réalité de la mise en pratique.

      Supprimer
    4. Je suis d'accord avec votre point de vu, mais en opposition sur votre conclusion. je pense comme vous que tout n'a pas été parfait commercialement du côté de MDI.
      Egalement le véhicule en soi est encore perfectible ce qui est tout a fait normal vu les moyens limités en comparaison avec des constructeurs classique.
      Il n'empêche le jugement des ingénieurs TATA vaut bien les "nôtres", cela est valable également pour les ingénieurs chinois et je ne parle pas de la créativité des coréens (Samsung est un belle exemple même s'il a des soucis avec la pomme, qui a copier qui et quoi?)
      De plus Pour tata même si "ce sera au mieux un tricycle ultraléger de faible autonomie", son intérêt n'est pas le nôtre, il faut se garder d'avoir du mépris pour un point de vu totalement différent, l'Inde n'est pas l'Europe... Ce qui est valable pour l'Inde na pas forcément d'intérêt pour nous, ce n'est pas pour une raison pour dénigrer une technologie si modeste soit-elle a partir du moment ou elle est intéressante pour quelqu'un et de surcroit plutôt écologique mais apriori (l'avenir le dira) obsolète pour l'Europe.
      Mon intuition est que comme aujourd'hui, demain la voiture sera hybride énergétiquement, la stratégie de TATA va dans ce sens. Un mixte air comprimé avec de une batterie ou un petit moteur (voir pourquoi pas un générateur LENR) pour recharger en continu le réservoir d'air comprimé ou un moteur capable de tourner a la demande en air comprimé ou avec un carburant classique. Le véritable intérêt, avec Guy nègre et son fils, est le moteur qu'ils ont développés. Tata dans cette aventure pioche dans ce qui l'intéresse pour le mettre a sa sauce...
      Soyons un peu moins egocentrique et arrogant en Europe et mettons nous dans la tête que nous n'avons pas le monopole de l'intelligence du raisonnement de la créativité. Redevenons objectif et sortons du Buzz et des certitudes.
      Cordialement

      Supprimer
    5. En complément voici un lien vidéo sur la dernière intervention du PDG de Renault intéressant surtout son commentaire sur les batteries coréennes en constante évolution.

      Voir aussi l'implantation de renault en Inde


      http://www.dailymotion.com/video/xtwldc_bourdin-direct-carlos-ghosn-president-directeur-general-de-renault-nissan_news

      Supprimer
  5. Je viens de tomber sur ce lien:
    http://alfin2300.blogspot.fr/2012/10/will-liquid-nitrogen-at-one-tenth-cost.html
    l'idée serais d'utiliser de l'azote liquide comme carburant pour une voiture a air comprimé, avec une bonne densité énergétique.

    j'imagine qu'il y a des choses a vérifier, notamment dans les tunnels, mais c'est pas pire que l'essence...

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir

    C'est peut être intéressant sur le principe, par contre cela n'est pas très pratique du point de vue de la conservation de l'azote liquide dans le véhicule, et le chargement en station service.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Mr Biberian,
    La presse a relaté qq informations sur une commercialisation par Tata motors de leur voiture à air comprimé autour du décés d´un directeur de Tata motors fin janvier, avec toute mon empathie pour ce déces. Cependant les informations restent sommaires et on aimerait en savoir plus. Comme vous semblez déjà avoir eu des informations assez précises (comme les problèmes internes que Tata motors a eu avec son equipe anglaise que ne faisait pas bien decoller le projet...) je me permet de vous demander si vous aviez les infos qui interessent bcp de monde comme la date précise de mise sur le marché, l´autonomie du véhicule a par exemple 90km/h, son prix de vente aproximatif, sa date de mise sur le marché en France et pourquoi pas au Chili (car je vis au Chili :) )...
    Cordialement
    Vincent

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir,

    Je n'ai malheureusement aucune autre information par rapport à la voiture à air comprimé. Lorsque j'en aurai, je ne manquerai pas de vous informer.

    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vu passer cette news optimiste
      http://www.journaldugeek.com/2014/02/02/tata-mini-cat-voiture-air/

      Supprimer