dimanche 25 août 2013

Le pire défaut l'obéissance.

Je me souviens quand j'étais enfant, les adultes demandaient à mes parents si j'étais obéissant. Puis d'autres adultes m'ont demandé si mes enfants étaient obéissants. Pour moi, l'obéissance est le pire des défauts, celui qui nous conduit à commettre des actions sans les vouloir, juste par obéissance.

Qu'y a-t-il de pire que l'obéissance? Les parents veulent que leurs enfants leurs obéissent. Les enseignants souhaitent que leurs élèves leurs obéissent. Les généraux veulent que leurs soldats leurs obéissent. Au procès de Nuremberg, les généraux nazis pour se défendre dirent qu'ils n'avaient fait qu'obéir aux ordres. Pourtant on encense les personnes qui n'ont pas obéi, c'est le cas de Gaulle qui rentra en résistance après avoir désobéi à Pétain.

Ce n'est pas d'obéissance dont nous avons besoin, mais de compréhension. Un enfant doit dès son plus jeune âge apprendre la liberté, et il n'y a pas de liberté sans compréhension des règles de la société. Un parent doit expliquer à l'enfant pourquoi il peut faire ou ne pas faire une action donnée. S'il est incapable de l'expliquer, c'est qu(il demande une obéissance aveugle. Combien de fois ai je entendu cette phrase: "parce que c'est maman ou papa qui le dit". Il vaudrait mieux expliquer à l'enfant pourquoi il ne peut pas monter sur l'échelle ou encore mieux l’aider à monter sur l'échelle, ainsi il aura satisfait son désir de découverte, et sera grandi au lieu de frustré.

Une société juste est une société où ses membres agissent par compréhension et non pas par obéissance, et cela commence dès la naissance, en étant à l'écoute de l'enfant et de ses besoins. L'autorité ne se gagne pas par la force, mais par le savoir, la connaissance. L'adulte qui en sait évidemment plus que l'enfant doit expliquer à l'enfant les dangers, les règles, les comportements. A chaque âge, il y a un vocabulaire adapté qui satisfera l'enfant.

Ce n'est pas de désobéissance qu'il nous faut, car serait se mettre dans la même situation, simplement en négatif, mais de non obéissance, de ne pas avoir à répondre à une telle demande.

4 commentaires:

  1. Nous sommes aujourd'hui dans une dynamique de désobéissance mondiale l'affaire Snowden en est l'illustration avec d'autres dans tous les domaines.
    Par exemple, n’ai jamais vu et entendue une telle pression diplomatique des américains ou du discours Russe. Il doit pouvoir faire tomber des têtes ce monsieur, voici le Snowdengate qui lance la grande lessive mondiale, l'avenir risque de devenir plus blanc que blanc avec les chevaliers blanc qui surgissent de nulle part.
    Nous sommes dans une dynamique de vérité caché mises sur la place public. je parle du grand forum mondial l'internet.
    L'humanité a déjà connu cela! Nous retrouvons les conditions des forums grecs de l'antiquité.
    Cela va devenir intéressant si des personnes "qui savent" se mettent a parler dans tous les domaines cachés. Mais dans le même temps si c'est salutaire, cela peut aussi devenir très dangereux pour notre monde en fin de vie...
    Cette désobéissance, dite morale citoyenne, écologique ou droit de retrait, ou tous simplement un trop plein d e mensonges hérité d'une culture l'ancien monde, est alimenté par une conscience mondiale dont les moteurs sont "la Mondialisation" (notre monde fini avec des frontières) et la technologie de l'internet qui crée la parole et les échanges sur la toile. La conséquence est l'apparition d'une conscience collective a l'échelle de la planète, via l'internet. Un exemple frappant est la dernière application des traducteurs multi-langues qui permettent d'échanger sur la toile.
    la crise écologique contribue très fortement également a cette dynamique d'une conscience mondiale.

    RépondreSupprimer
  2. Jean : merci pour vos propos sur l'obéissance. Je suis prof de math dans un collège et je suis bien d'accord. Les enfants n'ont pas besoin d'obéissance, ils ont besoin de discipline. Les mathématique en particulier sont une discipline. Il faut savoir agir avec méthode, penser et poser ses actes dans le bon ordre et de façon rationnelle, ceci pour se faciliter le vie. En plus de la rationnalité bien sûr il y a l'intuition, ou des choses comme ça. Mais sans la discipline, c'est le chaos. C'est dans cet esprit que j'enseigne mes élèves. Quand l'esprit est discipliné il peut évacuer les problèmes terre à terre, être plus disponible pour les tâches plus nobles ou plus élevées, celles qui n'obéissent pas au calcul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jean : je dois rajouter qu'en même temps je trouve qu'on leur bourre bien la tête à ces enfants. Ce sont peut être les nécessités du monde moderne, mais je comprend que certaines populations préfèrent les voir à jouer autour des caravanes plutôt que d'aller à l'école.

      Supprimer
    2. L'obéissance, signifie faire une action quelconque sans la comprendre, sans être d'accord avec elle. Ce dont nous avons besoin, c'est de compréhension, d'explications.

      J'aime beaucoup écouter les parents parler à leurs enfants, et quelques fois, c'est aberrant. Quand une mère dit à son enfant : "fais ceci ou cela, parce que c'est maman qui l'a dit", je suis choqué. Si un enfant doit faire quelque chose, et quelle que soit cette chose, il y a toujours une explication, même si c'est aussi simple que :"je suis fatiguée, et je voudrais rentrer à la maison". Un enfant est capable de comprendre cela.

      Supprimer