jeudi 28 novembre 2013

Le vote blanc

Les élus sont en grande majorité membres de partis politiques. Ils sont choisis par leurs partis. Les électeurs n'ont donc pas beaucoup de choix au moment des élections. Le vote blanc serait un vote citoyen qui devrait permettre aux abstentionnistes de faire connaître leur sentiment qu'aucun des candidats ne leur convient. Mais pour que ce vote ait un sens, il faudrait que si les votes blanc deviennent majoritaires, de nouvelles élections aient lieu avec des nouveaux candidats, interdiction faite aux anciens de se représenter.

L'avantage de cette nouvelle façon de gérer la démocratie serait de permettre à de nouvelles personnes avec de nouvelles idée d'apporter leurs contributions. Également, cela permettrait que des élus condamnés par la justice, mais choisis par leur parti d'être ré-élus.

4 commentaires:

  1. Pour moi le vote blanc exprime surtout de manière intuitive l'incompréhension des citoyens devant ce nouveau monde aux limites bien défini ou l'économie d'expansion se cogne. Tout n'est ensuite que conséquences économiques sociales et environnementale, avec un monde de travail remis en cause par une productivité débordante et une des injustices qui le sont tout autant.
    Comme le dit Monsieur Hulot "Il faut passer d'une économie de gaspillage à une économie durable". Ce que ne disent pas nos très chères têtes grises, la seule chose qui aujourd'hui génère la multiplicité des crises sur notre terre ce sont ses propres limites en termes géographique et de richesses, face à une démographie en augmentation massive.
    Depuis des millénaires l'humanité vie sur un concept d'expansion, ce qui a permis jusqu'a aujourd'hui de faire baisser la pression. Les grandes migrations et les guerres, (d'expansions pour s'approprier des territoires), sont la démonstration de cela.
    Ce concept d'expansion est aujourd'hui obsolète et nos décideurs dans leurs globalités ont beaucoup de mal, d'une part a comprendre cela, (ils ont été dans leurs grande majorité allaité a l'économie de marché, ou pire y ont des intérêts...), et d'autres part pris encore dans l'ancien monde le navire a du mal a tourner face à l'iceberg , notre monde clos.
    Si vous avez l'occasion de voir le film de Nicolas Hulot le syndrome du Titanic, je le trouve ce documentaire très éclairant et vrai bien que sans doute élitiste.
    Pour résumé les décideurs n'ont pas de plan B et les populations ne sont, soient: pas prêtes à entendre cela: ou soient parce que tout simplement ont ne leurs explique pas. Pour moi le vote blanc s'explique comme cela. Maintenant que le vote blanc devient un instrument de politiques et oblige et discrédite les politiques actuelles en Europe par exemple. J'ai des doutes. Ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied et avant cela la il peut y avoir des révolutions ou une dérives ver un vote extrémiste.
    De tout temps les changements de civilisation se sont fait dans la douleur, on appelle cela une civilisation décadente, mais jamais depuis que l'humanité existe, elle n'a été aussi prise au piège.
    Un exemple à petite échelle me vient à l'esprit c'est l'ile de pâques et sa triste histoire. Nous sommes aujourd'hui dans une île. Allons réussir ce changement de civilisation, je suis optimiste à long terme mais pessimiste a court moyen terme. Le vrai changement arrivera quand de nouvelles générations seront au pouvoir et que les vielles certitudes n'auront plus court. Mais tout n'est pas perdu la vitesse de notre monde est aujourd'hui décuplé par la technologie et tout peux aller plus vite. Le vote blanc est un indicateur fort a envoyé aux décideurs mais en même temps très dangereux pour la paix.

    RépondreSupprimer
  2. C'est giscard qui a annulé la prise en compte du vote blanc je crois..... Anti-democratique selon moi aussi.
    Moi je vote pour le premier qui me dit : j appelle le peuple de la planete a manifester pour qu'on laisse la guerre economique aux entreprises et que les etats cooperent.Harmonisation des impots, des taxes, du temps de travail, repartition relatives des excedents commerciaux trop enormes, regler les conflits territoriaux grace a des politiques dignes, plus d armées... tranquille emile :)

    RépondreSupprimer
  3. Jean :
    Il y a tellement à dire ... une petite suggestion à propos de votre idée de prise en compte du vote blanc, celui ci pourrait etre une ouverture vers une part de tirage au sort, c'est Etienne Chouard notamment qui défend ce principe : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/tirage_au_sort.php
    Mais plus simplement déja ne pourrait on pas envisager plus de proportionnelle, et le référendum, enfin, ainsi que la prise en compte des pétitions et non leur mise au rancard comme ça s'est produit l'année dernière malgré 700.000 signatures.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, tirer au hasard est une bonne idée, cela se fait pour les jury populaires des cours d'assise, et cela ne gêne personne. Un peu de proportionnelle certainement, mais le point le plus délicat est de pouvoir éliminer des personnes que l'on ne veut pas. Le vote blanc est probablement une solution.

    RépondreSupprimer