dimanche 2 août 2020

L'Europe soutient la Fusion Froide

Bonjour,

Suite à un appel à proposition de la Commission Européenne qui désire soutenir la recherche dans des sujets innovants sortant des sentiers battus et offrant des perspectives de percée technologique, l'un d'eux "Clean Energy from Hydrogen-Metal Systems (CleanHME)" concerne en fait la Fusion Froide.

L’objectif principal de CleanHME est de développer une nouvelle source d’énergie propre, sûre, compacte et efficace basée sur les systèmes Hydrogène-Métal et les plasmas qui pourrait constituer une percée dans les applications domestiques et industrielles. 

Le projet est mené par le professeur Konrad Czerski de l’université de Szczecin en Pologne. Il regroupe en tout 16 participants dont 4 français,  1 Belge, 4 italiens, 1 allemand, 1 slovène, 1 suédois, 1 slovaque, 2 polonais, et en dehors de l’Europe l’université de Lakehead au Canada (Thunderbay - Ontario). 

Le projet d’une durée de 4 années prévoit d’explorer les réactions métal-hydrogène et de faire progresser la compréhension théorique des phénomènes. Il est prévu de réaliser des tests de longue durée avec le système le plus prometteur et d’étudier les applications potentielles. 

Lien: https://cordis.europa.eu/project/id/951974

6 commentaires:

  1. Cher M.Biberian,
    Alors que la preuve de l`existence d`une chose, d`une réaction s`avère déja difficile, prouver qu`elle n`existe pas, l`est encore plus.
    Votre annonce de la fusion froide “maintenant aux portes de l'industrialisation“ le 10 oct. 2014 sur le blog mediapart etait certainement précoce. Manquait-il la preuve de l`impossibilité de ce procédé y décrit ?
    Voilà un article sur des nouvelles methodes d`analyse en microscopie terahertzienne.
    “The experiment proves that the LENR is actually nonexistent and rather, a time-crystal-like non-equilibrium effect is driving the energy balance for what was considered to be a LENR phenomenon.“
    A. Rahman et al., Nov. Res. Sci. 2, 4, NRS.000545.2019 (2019); doi:10.31031/nrs.2019.2.000545.
    Cordialement
    D.A.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Effectivement,j'étais certainement optimiste en 2014,et je le suis encore. Néanmoins les progrès sont certains. D'une part à partir de mes propres résultats, et d'autre part les résultats des autres. Aux Etats-Unis, la société Brillouin a des résultats reproductible, et ils continuent à les améliorer. Par ailleurs, au Japon, il y a deux pistes sérieuses, l'une avec une équipe autour du Professeur Akito Tkahashi, et l'autre autour de Mizuno.

      Le chemin est effectivement plus long que prévu, le sujet est difficile, et nos moyens jusqu'ici très limités. Avec ce programme Européen, nous devrions aller beaucoup plus vite

      Cordialement
      Jean-Paul Biberian

      Supprimer
    2. C'est curieux. Je ne vois aucune trace de votre citation dans le pdf[1].
      Il propose même de continuer à creuser.
      "A simple terahertz setup for tracking the in-situ conditions
      may be done by means real-time reflection monitoring of the lattice
      dilation process. This will be investigated as the next project."

      [1] Anis R, Francis T, Aunik K R, Carl Page, Robert Godes.
      Lattice Dilation of Plasma Sprayed Nickel
      Film Quantified by High Resolution
      Terahertz Imaging. Nov Res Sci.2(4).
      NRS.000545.2019.
      DOI: 10.31031/NRS.2019.2.000545

      Supprimer
    3. Pour répondre, à Anonyme, il faut avant tout des talents, et je ne vois aucun talent dans l'équipe qui s'est attribué le budget Européen, c'est du copinage, du lobbying avant tout de grands communicants, experts, avant tout des coursives.
      Cela ne veut pas dire que la FF n'existe pas, mais si elle a pris du retard c'est avant tout parce que la 'vieille garde" (Mc Kubre et consorts) à échoué, par une histoire d'argent !

      Supprimer
  2. Excellente nouvelle, Félicitations !

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer

Archive du blog